English Italian German French

Mission

Les infections à Neisseria meningitidis sont graves et se présentent sous deux formes majeures: les méningites et les septicémies. Le taux de mortalité est élevé avec une mortalité proche de 8% malgré les traitements existants. Des mesures préventives doivent être mises en œuvre rapidement pour éviter la transmission aux proches du malade et la dissémination du germe au sein de la population.
La surveillance moléculaire par le Centre National des Méningocoques (CNM) est l'un des moyens, avec les déclarations du médecin traitant et des laboratoires diagnostiques, de suivre et d'agir en temps voulu pour éviter des épidémies.
Les activités du CNM ont lieu au sein du Laboratoire de Bactériologie des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

Formulaire d'analyses

Télécharger le formulaire de demande d'analyses au lien suivant:


Télécharger

Objectifs

Le CNM doit exercer une mission d'alerte et d'expertise à l'attention de l'Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP), des adminnistrations cantonales, des laboratoires de diagnostique, du corps médicale et des hôpitaux.
Dans cette optique, le CNM a différents objectifs :

  1. Contribuer, pour l'ensemble des laboratoires suisses, à la confirmation de Neisseria meningitidis et participer à la diffusion de l'information scientifique (identification bactériologique, répartition des sérogroupes, méthodes de détermination de la sensibilité aux antibiotiques).

  2. Surveiller la sensibilité à différents antibiotiques, en particulier à la pénicilline. Cette détermination se fait par la méthode des CMI (Concentrations Minimales Inhibitrices) et par le séquençage du gène penA pour la sensibilité à la pénicilline.

  3. Déterminer les sérogroupes (A, B, C, Y, W135,X). Le suivi de certains sérogroupes peut impliquer des mesures prophylactiques adaptées (chimioprophylaxie et/ou vaccination pour les sérogroupes A, C, Y, W135).

  4. Déterminer des sous-types par séquençage d'un gène codant une protéine de membrane externe porA et d'un gène régulateur des protéines de membrane externe fetA.

  5. Analyser par séquençage des marqueurs épidémiologiques complémentaires afin d'identifier des clones: Multilocus Sequence Typing (MLST).

  6. Développer des techniques pour détecter plus rapidement la maladie (PCR dans le LCR et le sang) ou améliorer le typage génétiques des souches (p. ex. par séquençage du génome bactérien).